Enseigner Partager

Une année en TPS

Cette année, nous avons enfin pu créer une classe de TPS. C’est un choix à la base personnelle, validée par l’équipe… à partir du moment où je m’engageais à prendre cette classe, cela va de soi 😉

Cela faisait 2 ans que j’avais des TPS dans mes classes, soit avec des PS et MS, soit avec des PS uniquement. Au fil de l’année, ces TPS étaient au nombre de 6 à 8, mais pratiquement une dizaine dans la classe de ma collègue qui avait également des TPS/PS. De son côté, cela faisait plusieurs années qu’elle avait des TPS/PS.

Après avoir revisité, pour notre plus grand bonheur et on suppose, également celui des enfants et des parents (enfin, quand ce petit monde ne pleure pas), la façon d’accueillir nos nouveaux élèves en début d’année (obtention d’une semaine d’adaptation avec des demi-groupes sur le début de la semaine), il restait ce questionnement permanent autour des TPS. Quand ils sont trop nombreux, il est difficile d’avancer avec les PS. C’était le gros ressenti de ma collègue. De mon côté, je me sentais mal de devoir imposer à ces petits bouts de chou un rythme qui n’étaient pas le leur, car à côté de ça, j’avais des PS qui eux allaient passer en MS. Alors, j’étais plus souple, plus cool, mais au niveau du rythme, ils devaient suivre, crevés ou pas. Au niveau du regroupement, je leur imposais car s’ils partaient jouer, ils entraînaient avec eux les très jeunes PS, bien plus tentés par les jouets que par un regroupement de quelques minutes.

Lorsque je travaillais en atelier, j’avais beau mélanger TPS/PS, j’évitais d’imposer l’atelier aux TPS… qui partaient jouer et mettre le bazar dans la cuisine, même si elle était « fermée ».  En temps normal, on parlerait de différenciation, mais les 2 ans sont un âge à part… d’ailleurs, la crèche va jusqu’à 3 ans, comme le Nido en environnement Montessori. C’est l’année des 3 ans qu’on intègre un autre environnement.

Bref, mon insatisfaction était au rendez-vous (même si elle n’était visiblement pas partagé avec les TPS, je vous rassure).

Avoir une classe de TPS, c’est pouvoir aller à leur rythme (moins de regroupements, une durée qui s’allonge au fil des semaines, on y va très progressivement). C’est pouvoir, en tous les cas pour le moment (sur le papier, ils sont 22, mamamia), leur offrir une classe plus épurée et avec un effectif un peu moindre.

C’est se sentir plus libre dans le mode de fonctionnement. Pour le moment, hors de question de fonctionner avec des groupes de couleur. On verra la notion de groupes, d’équipes, plus tard, on a le temps… de toute façon, cela ne ferait pas sens pour le moment. On a le temps de se concentrer sur un objectif précieux, l’éclosion du langage (dans un cadre des plus bienveillants et maternants, un lieu auquel on essaie de donner un aspect un peu cocon pour que les enfants aient à coeur d’y venir, s’y épanouissent, malgré les inévitables pleurs du matin pour certains… pour ceux qui vivent encore difficilement la séparation, pour ceux qui vivent difficilement la cantine…).

Pour tenter d’expliquer ce projet, ces objectifs et ce que l’on pouvait bien mener comme apprentissages dans une classe de TPS, je vous mets en téléchargement, version PDF et Word si vous souhaitez les modifier, les documents présentés à l’inspecteur lors de mon entretien de carrière.

 

Projet de scolarisation des TPS (version PDF)
Projet de scolarisation des TPS (version word)

Objectifs par domaines – TPS (version PDF)
Objectifs par domaines – TPS (version word)

Pour les programmations TPS, j’utilise le merveilleux travail effectué par une des maîtresses du duo « Les maîtresses en baskets » d’après Enseigner en toute petite section des Editions Retz. Le découpage proposé me convient très bien.

Les apprentissages se déclinent au travers de 3 projets principaux : la création de livres à chaque période (livre de traces, livre à toucher, livre des couleurs, livre d’histoire, etc.) ; le projet Autour du monde commun à toutes les classes, décliné dans notre classe essentiellement à travers la découverte des animaux des différents continents (acquisition de lexique) ; le développement des fonctions cognitives avec un fonctionnement en ateliers individuels de manipulation. Bien sûr, chaque jour un ou deux ateliers collectifs sont proposés pour les volontaires, avec notamment des ateliers de motricité fine afin que je m’assure que tous les enfants pratiquent certains gestes, quelques activités préparatoires aux mathématiques d’après Vers les maths PS d’Accès Editions. , etc.

Une année en TPS – Projets (version PDF)
Une année en TPS – Projets (version word)

Au niveau du langage, je tente de me tenir à un rituel « un mot par jour », afin d’enrichir le lexique autour des animaux, mais aussi du matériel de la classe par exemple. Les mots vus et revus pendant ce rituel donnent lieu ensuite à des ateliers langage individuels.

Projet Un mot par jour (version word)

Madame Chouette (oui c’est un hibou mais on cache les aigrettes) et ses coffres dans lesquels elle glisse l’objet du jour et conserve tous les objets déjà vus sur une même thématique. Parfois, elle cache l’objet dans sa poche intérieur, notamment quand elle prend du matériel de la classe, la coquine.

Ici, les animaux d’Afrique, qui seront présentés en rituel, mais qui donnent déjà lieu à un atelier de manipulation individuel dans la classe, car les enfants apprécient énormément d’associer l’animal et sa figurine. C’est souvent au cours de cet atelier que je les entends pour la première fois répéter un mot, puis le dire seul.

J’ai essayé d’organiser l’année autour de 5 projets de création de livres et de voir quel album phare, je pourrais aborder pendant la période en fonction des objectifs et quels autres albums je pourrais mettre en réseau.

Ainsi, pour la première période, nous avons débuté avec « Un peu perdu », histoire d’introduire Madame Chouette, d’évoquer la séparation et les retrouvailles, d’aborder les animaux de la forêt et nous avons réalisé notre livre de traces, histoire de mettre la main à la pâte en douceur (ainsi, la trace de main, on la prévoit en fin de période, pas au début, car certains vont très craintivement vers les activités de peinture – il faut imaginer des familles qui ne font malheureusement faire aucune activité manuelle à leurs enfants…).

Objectifs de la Période 1 – TPS – Projet (version PDF)
Objectifs de la Période 1 – TPS – Projet (version word)

Objectifs – Livre des traces (version PDF)
Objectifs – Livre des traces (version word)

Pour la période 2, nous partons sur les animaux de la ferme avec mon album chouchou « Les poules de Caroline » aux Editions PEMF (malheureusement plus édité), des albums en réseau sur le sujet des animaux de la ferme et la création d’un livre à toucher. Pour la période 3, nous aborderons enfin de façon claire les couleurs, avec la création d’un livre des couleurs (la version de l’an passé est à mon goût un peu trop compliquée pour des TPS, je dois donc trouver un contenu plus adapté et peut-être en lien avec les animaux des pays froids… qui pour le coup sont majoritairement blancs !) et nous aborderons les animaux des pays froids. Nous aurons donc deux sortes d’albums, ceux qui abordent les couleurs et ceux qui mettent en scène des animaux polaires…

Objectifs de la Période 2 – TPS – Projet (version PDF)
Objectifs de la Période 2 – TPS – Projet (version word)

Objectifs de la Période 3 – TPS – Projet (version PDF)
Objectifs de la Période 3 – TPS – Projet (version word)

mon livre des couleurs (version PDF)
Livre des Couleurs (version word)

Pour le petit livre de Noël que vous pouvez apercevoir à droite sur l’image ci-dessus, c’est sur le très bon blog de Maternailes

En période 4, c’est un peu un challenge, je ne sais pas si nous y parviendrons. Je souhaiterais que les enfants créent un livre d’odeurs… en mettant des feuilles sèches dans des sachets en gaz… à voir. Comme on partira en Afrique pendant cette période, on travaillera sur l’album le Machin en reprenant le système d’étude du vocabulaire proposé par Narramus (en édulcorant sans doute un peu quand même). Pour la période 5, autre challenge auquel il faudrait que je m’attelle : j’aimerais écrire une histoire que je proposerai aux enfants. Cette histoire s’inspirerait des 3 grains de riz et de Boucle d’Or. On en tirerait un livre que construirait chaque enfant, cela nous permettrait de travailler le côté chronologie mais aussi un peu mathématique. Périodes 4 et 5 = innovations, je ne sais pas si je parviendrai à relever ce défi, mais pour le moment, je n’ai pas trouvé d’autres projets qui conviennent à des loulous de fin de TPS : un livre à compter, c’est un peu tôt ; Boucle d’Or, pourquoi pas, mais nous étudierons les animaux d’Asie, du coup, il faudrait transposer l’histoire sur ce continent…

Objectifs de la Période 4 – TPS – Projet (version PDF)
Objectifs de la Période 4 – TPS – Projet (version word)

Objectifs de la Période 5 – TPS – Projet (version PDF)
Objectifs de la Période 5 – TPS – Projet(version word)

Bonus : un petit topo sur les APC que je mène avec les enfants et leurs parents. Ces APC sont basés sur le volontariat, mais il m’arrive d’inviter vivement les parents à participer 😉

Activités Pédagogiques Complémentaires – Objectifs (version word)
Activités Pédagogiques Complémentaires – Objectifs (version PDF)

Et puis, comme l’école doit être labellisée E3D ou un truc comme ça (ça fait bien sur le papier), ça faisait bien de mettre un petit projet sensibilisation au développement durable… bon, j’avoue, pour le moment, j’ai pas encore réussi à ce que l’on mette les épluchures dans un seau pour aller jusqu’au compost, mais je ne désespère pas ! Et je n’ai pas trouvé la place pour mettre une poubelle spécifique pour le papier, mais là aussi, petit à petit l’oiseau fait son nid !

Sensibilisation au développement durable (version word)

Dans un prochain article, je vous présente notre livret de comptines à illustrer. Pour ne pas le manquer, inscrivez-vous à la newsletter, envoyée uniquement lorsque je publie (trop rarement), des articles ou suivez mon compte de maîtresse sur Instagram Mes Petits Curieux

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply