Enseigner Partager

Livret de comptines à illustrer pour la maternelle

Laissez moi vous présenter notre livret de comptines à illustrer : les comptines, c’est un grand moment dans la classe de TPS. Comme je le disais sur Instagram, il y a des jours où j’ai l’impression de me prendre pour Rémi, d’être sur scène et de donner un concert animé pendant une vingtaine de minutes. Je donne de ma personne, mais les enfants sont généralement tous scotchés, assis sur leur petit coussin sur le cercle, reproduisant parfois les gestes, répétant parfois les paroles. Je déroule une histoire entre les comptines, pour les enchaîner.

Au départ, je n’avais pas prévu de les illustrer avec les enfants. Nous l’avions fait l’an passé, mais je ne savais pas si des TPS se lanceraient dans l’activité. Une collègue, sur une autre école, propose tous les matins à l’accueil un atelier parents/enfants. Je me suis dit que c’était l’occasion de mettre ce dispositif en place à travers l’illustration de comptines. Lors de cet atelier mené à l’accueil, nous développons nos compétences en motricité fine, en graphisme : nous apprenons à décoller/coller des gommettes, déchirer et coller du papier, remplir une surface avec de la couleur (Spoty), etc. Nous faisons également des mathématiques : si, si, en période 2, lorsque nous collons une gommette dans chaque case d’un quadrillage…

Le travail partagé par Maicresse de TPS m’a beaucoup inspirée.

Fond de la couverture réalisé avec 4 grosses billes et 2 couleurs. Collage de la note prédécoupée par dessus

Le mur se bâtit

Les petits pouces ont peur du loup

La sorcière (sur l’air de La Petite hirondelle). Travail fini avec des gommettes pour la plupart des enfants…

Pomme de reinette

Le hibou

Petit escargot bien sûr !

Je vous mets une petite vidéo qui montre le contenu du livret pour la période 1 et la période 2 (non terminée).

En période 2,

*l’arbre d’automne est décoré avec des points (quand on est à côté, sinon…), réalisés au coton tige ;

*le dos des tortues (je dois ajouter la comptine de la famille tortue) est décoré avec un tampon reprenant l’initiale de l’enfant et un encreur vert (ce fut une première au tampon, pas évident…);

*la souris sera peinte en vert (mais ça va dépasser, je le sens);

*le chemin des trois poules sera décoré de gommettes (coller des gommettes sur une ligne) ;

*pour le petit poussin qui picore et qui est poursuivi par un chat (chanson de Rémi), on fera des points au feutre (graphisme : le point, suite) ;

*pour les deux gros oiseaux, on réalisera un collage de différents éléments pour faire deux oiseaux (ronds, triangles, etc.) ;

*pour les comptines sur les araignées, je crois que l’on va reprendre une idée vue sur les réseaux avec des empreintes de mains, en noir et le collage de deux petits yeux animés ;


*pour la comptine des voyelles, ils devront coller une gommette par case du quadrillage ;

*pour enrouler le fil, nous viendrons coller une feuille sur laquelle nous aurons réalisé la production ci-dessous (trempez un fil de laine dans la peinture (un bout dans une couleur, l’autre dans une deuxième couleur), déposez le fil en faisant un serpent sur la feuille de destination en faisant dépasser une extrémité du fil, posez une feuille blanche par dessus, refermez l’ensemble dans un livre ; tirez le bout du fil qui dépasse… ouvrez, c’est magique !)

*pour le lapin, de mémoire, nous allons le peindre et mettre du coton sur la queue ;

*pour le Père Noël, bonnet en rouge et coton collé sur la barbe.

J’utilise rarement un support musical pour chanter les comptines, ainsi je peux adapter le rythme de la comptine.

Par contre, pour m’entraîner, les apprendre, je les passe en boucle. Cette année, j’ai ajouté quelques comptines à mon répertoire grâce aux deux albums ci-dessous, qui ne sont malheureusement plus disponibles.

Il m’arrive également d’utiliser des marionnettes à doigts pour jouer / chanter certaines comptines.

  

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply