Voyager

3 jours à Londres – Jour 1: Portobello Road, Regent’s Park, Madame Tussaud et Camden Town

Portobello Road

Je souhaitais revoir Portobello Road car j’en gardais un très bon souvenir. De mémoire, c’était un quartier calme malgré l’activité qui y régnait, un peu hors du temps, loin de l’agitation du centre ville, des grands buildings et grandes avenues.

L’incontournable boutique brocante Alice

Le bric à brac de chez Alice, à l’image de l’intérieur de la boutique, véritable petit dédale au milieu d’objets plus ou moins anciens, plus ou moins neufs, mais accrochés partout, du sol au plafond.

La série de petites caisses en bois, neuves, mais fort jolies.

Nous y étions dès 10h du matin, un vendredi et je ne fus pas déçue, cette enfilade de façades de maisons, puis ces stands aux objets éclectiques. A cette heure, c’était encore calme, nous circulions facilement à pied. J’ai aimé la créativité des petites boutiques, tant au niveau du concept que de la déco.

Les « converse » customisées, un grand classique, on trouve des boutiques ou stands dans plusieurs quartiers

Parmi les premières boutiques en arrivant à Portobello Road, celle des plaques en métal, il y en a pléthore !

Une mode ce type de devanture ? En tous les cas, plusieurs boutiques dans différents quartiers arboraient ces décorations fournies de fleurs en plastique.

Un exemple de ce que l’on peut trouver à l’intérieur de la galerie.

Mon coup de coeur va indiscutablement à la galerie Graffik Gallery dont la façade est habillée d’une oeuvre de Dotmaster. J’aurais eu les moyens (et donc la place dans l’avion), j’aurais bien craqué sur une oeuvre du street artist Trust.Icon, ou de Catman (non mais la reine d’Angleterre sur un overboard !) pour n’en citer que deux.

Regent’s Park

Avec le métro, nous nous sommes rendus à Regent’s Park, très belle surprise. Une partie du parc accueille une très belle roseraie,

Entrée de la roseraie de Regent’s Park

une autre partie, une vingtaine de sculptures très différentes les unes des autres.

Mon mari a poursuivi la découverte du Park avec notamment les terrains de sport, pendant que nous filions chez l’incontournable Madame Tussaud avec Milo.

Madame Tussaud

Je n’avais jamais eu l’occasion de parcourir ce « musée » et franchement, j’ai bien aimé. On ne déambule pas seulement entre les statues de cire.

Le petit tour en « train » est bien agréable et inattendu à ce moment de la visite. Le dessin animé en 4D avec les héros de Marvel est réussi.

J’ai apprécié d’en apprendre un peu plus sur Madame Tussaud, femme impressionnante pour son époque (pour l’anecdote, j’ai dû prendre en photo les textes (en anglais…) que je voulais lire, car poussée par le public, je ne pouvais m’arrêter devant sans créer un embouteillage). Alors oui, il y a du monde, mais j’ai trouvé ça raisonnable pour apprécier (visite vers 13h). Certes, il y avait un peu de queue pour se faire photographier avec la reine (mais ce n’était pas dans nos intentions !). Peu d’attente pour cette expérience avec Dipa Luna. Tu te fais envoyer le petit mp4 par mail dans la foulée, très sympa. Ca va, nos poupées de cire sont assez fidèles !

Si tu veux, tu peux prendre le pass pour récupérer toutes les photos payantes que l’on te propose tout au long du parcours, « business is business », tu peux même manger à différents endroits, mais rien ne t’y oblige ! Nous avons tenté nos propres photos par moment.

Sinon, pour les fans de Cristiano Ronaldo, il est vraiment raté, désolée…Nous avions réservé nos billets à l’avance en ligne et avions opté pour le billet combiné avec le London Eye, dont je parlerai dans un prochain article.

Camden Town

Après 2 bonnes heures de visite, on a pris un bus direction Camden Town et ses impressionnantes façades de boutique !

Les innombrables paires de lunettes sur la façade de la boutique Ray Ban

En haut de Camden High Street, on arrive au Camden Market. J’en gardais un souvenir plus « hippie », je fus donc plutôt agréablement surprise. Passage obligé dans la boutique Cyberdog, pas loin de la boutique Modfather

Petit aperçu en vidéo de l’intérieur de la boutique Cyberdog

puis nous avons arpenté de long en large le quartier à la recherche des fameuses oeuvres de Street Art…

Extrait d’une fresque de Dan Kitchener, l’autre partie est endommagée par un graf…

et là, tu dois te rendre à l’évidence, après avoir parcouru plusieurs blogs qui montrent ce que tu es censé pouvoir voir… le street art est par essence éphémère, donc, certaines oeuvres ne sont plus là… d’autres plus ou moins réussies ont pris la place. Je me désespérais de trouver un parcours indiquant les différents spots. Voici ce que nous avons pu observer début août 2019…

A la sortie du Camden Market, sur Hawley Street et Mew Street, fresque de James Chuter, ci-dessus

Sur Hartland Street, rue parallèle à la précédente, fresque de Dan Kitchener et celle-ci dont je n’arrive pas à lire clairement la signature

Reprenez Camden High Street vers la station Camden Town, sur Jamestown Road, à droite, les fresques ne sont plus les mêmes, D. Martens occupe un beau morceau de façade.

Poursuivez vers la station Mornington Crescent, sur votre droite, dans Miller Street, quelques belles oeuvres dont certaines s’effacent avec le temps.

Oeuvre de jXc, avec sur le mur en face, cette composition plastique « Life », réalisée avec des pistolets…

Notre première journée s’est terminée dans un délicieux restaurant libanais dont je vous ai parlé ici.

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply